• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Le projet GAIA-TROP récompensé par la « Lamberson Medal »

L’article "Agroecological transition: A viability model to assess soil restoration" (« Transition agroécologique : un modèle de viabilité pour évaluer la restauration des sols ») de Marie-Hélène Durand, Anna Désilles, Patrick Saint-Pierre, Valérie Angeon, et Harry Ozier-Lafontaine, paru dans la revue Natural Resource Modeling en 2017, a été récompensé par la "Lamberson Medal".

Logo Lamberson Medal
Publié le 09/07/2018
Mots-clés :

Cet article présente l'un des résultats obtenus dans le cadre du projet GAIA-TROP (Dir. V. Angeon, INRA URZ et H. Ozier-Lafontaine, INRA UR ASTRO) financé sur 42 mois (2013-2017) par l'ANR. Le prix est décerné aux articles qui correspondent le mieux aux objectifs généraux de la « Ressource Modelling Association », à savoir : « Le développement et l'analyse de modèles mathématiques comme outils pour la gestion des ressources et le développement de politiques adaptées, intégrant le noyau conceptuel et méthodologique commun à la construction de modèles, dans des disciplines telles que la foresterie, la pêche, l'économie et l'écologie, avec l'utilisation durable des ressources renouvelables et leur vulnérabilité aux perturbations anthropiques et autres, servant comme antidote à la fragmentation disciplinaire ».

L’article primé présente une note élevée dans les attributs suivants :

  • Portée et généricité : les méthodes ou les résultats sont considérés comme pertinents pour la communauté scientifique de la modélisation des ressources naturelles.
  • Contribution au développement d'applications futures et à l'adoption de meilleures pratiques.
  • Clarté et excellence de la composition
  • Originalité des idées ou des méthodes

Le projet GAIA-TROP

Le projet pluridisciplinaire GAIA-TROP porte sur la gouvernance et la viabilité de l'agriculture aux Antilles françaises. Ce projet qui associe des sciences biotechniques (agronomie, écologie, zootechnie), exactes (mathématique, analyse numérique, informatique) et de la société (économie, gestion) amène une contribution majeure sur deux champs spécifiques :

  1. Co-construire la transition agroécologique pour préserver les territoires, garantir la viabilité des exploitations et proposer des produits de qualité aux Antilles françaises.
  2. Modéliser la viabilité des agrosystèmes en spécifiant les règles de décision à observer dès aujourd'hui afin que les agrosystèmes antillais soient pérennes.

Un modèle de viabilité avec cible (atteindre un seuil élevé de qualité de sol) est proposé. La résolution du problème de viabilité a permis d’établir un lien entre l’état initial du sol d’une parcelle, l’ensemble des spéculations adoptées et l’existence d’une stratégie de gestion de l'exploitation agricole permettant la restauration du sol tout en dégageant un revenu satisfaisant.

La détermination des règles de décision pour permettre la restauration du sol est rendue possible grâce au logiciel GAIA-SCOPE développé au cours de ce projet. Les résultats du projet sont diffusés à travers des activités de valorisation scientifique (publications, communications) et technique (ateliers participatifs, séminaires de restitution).

Pour en savoir plus sur la « Lamberson Medal » :  http://resourcemodeling.org/lamberson/

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :