• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Bilan du Centre Inra Antilles-Guyane 2015-2016

Ce rapport d'activité présente un bilan pour les années 2015 et 2016. Cette période a été importante dans la réalisation des étapes stratégiques du schéma du Centre Inra Antilles-Guyane.

Page de couverture du bilan du centre Antilles-Guyane 2015-2016
Mis à jour le 13/08/2018
Publié le 29/11/2017
Mots-clés :

A partir de la Guadeloupe, une dynamique forte a été impulsée autour du premier identifiant de Centre intitulé « Stratégies agroécologiques pour la compétitivité des agrosystèmes tropicaux ».

En Guyane, et au titre du second identifiant de Centre intitulé « Ecologie intégrée et valorisation des écosystèmes forestiers tropicaux », l’UMR EcoFoG a poursuivi sa lancée autour de la problématique de l’écologie forestière et de l’adaptation au changement climatique, avec une résonnance internationale de plus en plus armée.

En Martinique, nos activités ont principalement été structurées sur le volet végétal, via la Chambre d’Agriculture et la FREDON, et sur le volet animal via le PNM (Parc Naturel de la Martinique) et la SEA (Station d’Essai en Agroécologie). Des thématiques très originales y sont portées, qu’il s’agisse d’alternatives biologiques au flétrissement bactérien des solanées, que de recherches conduites sur la caractérisation de races créoles (cochon sauvage, pour un label Parc), et sur l’alimentation des mono et polygastriques à partir de la valorisation de ressources locales.

En matière d’intégration Caraïbe, ce sont les thèmes essentiels autour du développement de l’agriculture familiale, de la valorisation des agroressources tropicales pour une plus grande autonomie alimentaire et pour l’adaptation de nos territoires au changement climatique, qui ont été au coeur de notre activité et de nos animations. Intitulé « Ingénierie de la modernisation écologique de l’agriculture - Explorer le potentiel des ressources biologiques tropicales –Vers un développement bioéconomique des régions de la Caraïbe », le 52ème congrès de la CFCS tenu en juillet 2016 en a été le point culminant.

Sommaire
Éditorial

La recherche agronomique en zone Caraïbe et Amazonie
> Chiffres clés
> Temps forts

1- L’Inra AG : un centre de recherche tropical multidisciplinaire avec des moyens uniques pour la zone Caraïbe
1.1 L’organisation et les structures
1.2 Les femmes et les hommes
1.3 Les moyens financiers
1.4 Des objectifs stratégiques pour nos régions1.5 La politique scientifique et partenariale

2- Fronts de recherche et percées scientifiques
2.1 AXE 1 : Stratégies agroécologiques et compétitivité des agrosystèmes tropicaux
> Environnement et productions végétales
> Productions animales
> Santé animale
2.2 AXE 2 : Ecologie intégrée et valorisation des écosystèmes forestiers tropicaux

3- Stratégie pour l’impact
3.1 Innover, transférer et diffuser les produits de la recherche
3.2 Renforcer le dialogue science et société
3.3 Former et accompagner les acteurs de la transition agroécologique
3.4 Faire de la Grande Caraïbe un haut lieu d’intégration régionale
3.5 Infrastructures
3.6 Publications

Annexe
> Production scientifique et technique

A partir de la Guadeloupe,une dynamique forte a été impulsée autour du premier identifiant de Centre intitulé« Stratégies agroécologiques pour la compétitivité des agrosystèmes tropicaux ».

 

Bilan Inra Antilles Guyane 2016

 

APEBA Antilles

Note d'orientation : Pour une valorisation des exploitations agricoles de petite échelle bioéconomique et agroécologique.